Russian Rhapsody

« Russian Rhapsody » peut désigner à la fois une composition de Sergei Rachmaninoff pour deux pianos, et un court métrage d’animation de 1944, mais ici nous allons uniquement parler du court métrage. Ce court métrage « Russian Rhapsody » est un cartoon de 7 minutes réalisé par Robert Clampett qui est bien connu pour son travail sur les dessins animés de Warner Bros. Ce cartoon réalisé durant la seconde guerre mondiale, moque Hitler, victime des gremlins du Kremlin alors qu’il est en route vers Moscou à bord d’un bombardier. D’ailleurs, ce film devait s’appeler à l’origine « Gremlins from the Kremlin » mais Walt Disney Company concurrent direct de Warner Bros Picture a d’abord sorti un film sur des gremlins donc le nom a dû être changé. Le contexte de Russian Rhapsody est évidemment très influencé par la seconde guerre mondiale, d’un point de vue Américain. À cette époque on est aussi dans le plein âge d’or du cartoon, on retrouve donc ici les principaux codes du cartoon comme la caricature ou l’exagération.

L’histoire se passe en 1941, dès le début des fausses une de journaux allemands présentent le contexte de ce cartoon. On apprend que les bombardiers envoyés par les nazis pour bombarder Moscou disparaissent, et qu’il pourrait s’agir de gremlins. Ensuite, on voit Hitler furieux tenir un discours radiophonique dans lequel il explique qu’il va envoyer le meilleur soldat du Reich donc lui même en personne bombarder Moscou. Hitler est caricaturé dans ses gestes et ses expressions, il gesticule dans tout les sens, passe de la colère, aux pleurs ou au doute très rapidement. Son discours est également interrompu sur notre écran par une note sur laquelle il est écrit « Silly isn’t he?» que l’on peut traduire par « Il est idiot (ridicule, stupide), n’est-ce pas ? ».

Alors qu’Hitler dans son bombardier se dirige vers Moscou, on voit donc les gremlins s’approcher de l’avion, ils commencent alors à le détruire. La présentation des gremlins qui sont plûtot atypiques et marrants se fait en chanson, ils détruisent peu à peu l’avion avec rythme et dans la bonne humeur. La pression induise par Hitler retombe un peu, on retourne à un esprit plus cartoon. Par exemple, on peut voir un termite détruire l’aile de l’avion et roté en même temps ou alors une minuscule créature casser les instruments de mesures avec un marteau énorme. Ensuite, les gremlins s’attaquent à Hitler d’abord en lui piquant les fesses avec une punaise, puis en l’électrisant mais Hitler reprend la situation en main et poursuit les gremlins avec un couteau. Les gremlins ripostent en lui faisant très peur, ils lui présentent au visage un masque de Staline. Hitler crie d’effroi puis est abasourdi comme en état de choc.

L’avion entame alors sa chute libre puis tombe sur Hitler. Suite au crash, on peut voir comme une tombe avec une croix gammé dessus, symbole du nazisme. Mais Hitler n’est pas mort, il refait son apparition et dit « Nazis is duh cwaziest peoples! », que l’on peut traduire par « Les nazis sont les plus fous ». C’est une version modifiée de la phrase culte de Lew Lehr, comédien et humoriste qui disait « Monkeys is duh cwaziest peoples ! ». Pour finir, Hitler reçoit un coup de marteau sur la tête par un gremlin.

J’ai choisi cette œuvre car dans un premier temps elle m’a beaucoup surprise et interpellée. Le mélange entre le cartoon qui est censé être humoristique et assez léger, avec le contexte historique de la seconde guerre mondiale ainsi qu’avec un Hitler assez angoissant, semble en premier lieu assez inapproprié. On retrouve pourtant dans ce court métrage les principaux codes du cartoon comme la musique ou les dessins, mais aussi l’absence de mort ou de blessure grave donc la complète dédramatisation de scènes violentes. Par exemple, quand un gremlin passe dans les pales de l’avion, il est juste « cloné » en plusieurs fois et en plus petit, aussi à la fin Hitler ne meurt pas lorsqu’il reçoit l’avion en plein chute libre sur lui.

Ensuite, on commence à voir le regard anti-nazi de la réalisation que l’on pourrait comparer à de la propagande. En plus de l’aspect caricatural d’Hitler, plusieurs éléments comme la note sur laquelle il est écrit « Silly isn’t he ? », la scène où Hitler est en état de choc après avoir vu le visage de Staline ou enfin quand Hitler dit « Nazis is duh cwaziest peoples! » (ce qui pourrait donc se comprendre comme une assimilation entre Nazis et singes) sont des éléments qui montrent que le cartoon essaye de faire passer le message que les nazis sont des idiots et des lâches, tout en dé-dramatisation la situation.

Pour terminer, je voudrais mettre en correspondance un épisode de la série d’animation South Park dont le titre original est « Osama bin Laden Has Farty Pants » traduit en français par « Oussama Ben Laden pue du cul ». Cet épisode diffusé le 7 novembre 2001 fait référence aux attaques terroriste du 11 septembre 2001 et essaye d’illustrer avec un regard critique le climat tendu post 11 septembre aux États Unis où la peur d’une nouvelle attaque terroriste de grande ampleur est très présente. On peut voir dans cet épisode une parodie de Ousama Ben Laden dans un style cartoon, ce qui n’est pas en temps normal le ton de la série. Les gestes et les expressions de Ben Laden sont exagérés à la manière d’Hitler dans « Russian Rhapsody », on peut également le voir recevoir un coup de marteau énorme sur la tête dans un style cartoon, ou encore on remarque qu’il n’est pas vraiment blessé quand un bâton de dynamique explose dans sa main. Cette représentation de Ousama Ben Laden en style cartoon est clairement une référence au cartoon anti-allemand et anti-japonais de la seconde guerre mondiale alors que le message de cet épisode d’animation est plus pondéré.

Sources :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :