The punking of Paris Hilton by Banksy

http://www.ubu.com/film/banksy.html

The Punking of Paris Hilton a été réalisé en 2006, c’est un vidéo clip décrivant une action de Bansky. Ce dernier a réussi à « attaquer » à sa manière la sortie de l’album de Paris Hilton, il a modifié la bande sonore de 500 albums puis a modifié toute la pochette et le descriptif intérieur de l’album. Dans l’une il a baissé la robe de Paris Hilton pour la faire apparaitre seins nus, dans l’autre il a remplacé sa tête par celle d’un chien et ainsi de suite. Il a ensuite remis discrètement les CD, avec code barres d’origine, en vente dans différents magasins britanniques. Les titres de chansons modifiées étaient, par exemple, « Why am I famous ? » (« Pourquoi suis-je célèbre ? ») ou « What have I done ? » (« Qu’ai-je fait ? »). La pochette avec les photos de la star retouchées est estampillée de slogans comme : « 90 % of success is just showing up » (« 90% du succès ce n’est que se montrer »). On reconnait bien ici le caractère provocateur de Banksy.Image

Banksy est un artiste très engagé, qui utilise l’espace public comme moyen d’expression. Il réalise des graffitis, des pochoirs, des sérigraphies, mais aussi des peintures et des trompe-l’œil. Ces œuvres présentent des slogans percutants accompagnés d’un sens de la satire et de l’ironie qui amène le spectateur à réfléchir. Bansky est pour la liberté, la justice, contre la guerre et toute forme de conflit. Anticapitaliste et pro liberté, il est reconnu comme le graffeur le plus célèbre d’Angleterre, et depuis ses premiers pochoirs, comme une véritable icône de l’art urbain. Il commence à la fin des années 80, chez lui, dans la banlieue de Bristol, à taguer les murs de la ville. Fasciné très tôt par le graffiti, il lui accorde un rôle contestataire, et voit à travers lui une manière de se faire entendre malgré tout, de manifester et de contester sur un espace libre, le mur.

Image

En 2004, il fait imprimer des faux billets de 10 livres. À la place de l’effigie de la reine d’Angleterre, se trouve celle de Lady Diana. Il change également le « Bank of England » par « Banksy of England ». Il en disperse la plupart lors du carnaval à Notting Hill.

En 2005, lors de son exposition Crude Oils, il détourne les tableaux de Claude Monet ou de Vincent van Gogh et à cette occasion, il libère 200 rats.

Banksy a également fondé le projet « Santa’s Ghetto » en réalisant des peintures sur le mur de Gaza afin de redonner espoir aux habitants palestiniens et israéliens. Aidé par d’autres artistes, comme Ron English, un Américain, le mur de séparation prend petit à petit les couleurs d’une toile artistique géante, comme avec l’image de la petite Vietnamienne brûlée au napalm qui tient par la main Mickey Mouse et Ronald McDonald.

Image

En 2010 il a réalisé un film (Faites le mur) qui permet au grand public d’en savoir un peu plus le mouvement street art. Personnage atypique on ne le voit jamais (toujours masqué), son but est d’éveiller des consciences et pour cela il flirte régulièrement avec l’illégalité. Son humour grinçant et sa régulière dénonciation de notre société reste énigmatique… et il aime cultiver cette énigme, il est toujours cagoulé et sa voix est modifiée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :