Six Preludes For Piano, Composed by Paul Bowles

1/ Carte d’identité

Titre original : Six Preludes For Piano

Auteur : Composée par Paul Bowles (1910-1999), un compositeur mais aussi écrivain et voyageur américain. Cette version fut jouée par Jean-Luc Fafchamps, un pianiste belge né en 1960.

Date : Cette œuvre est apparue pour la première fois sur l’album « Black Star At The Point Of Darkness – Music, Stories, Recordings » de Paul Bowles, sorti en 1989.

 2/ Description

J’ai trouvé cette œuvre  un peu par hasard parmi les nombreuses ressources disponibles sur Ubuweb et j’ai décidé de la présenter car j’aime beaucoup le piano. A première écoute j’ai vraiment apprécié puisque j’avais du mal à trouver une œuvre qui m’intéressait. Cependant, après plusieurs écoutes, de l’œuvre mais aussi du reste de l’album, plusieurs point m’ont marqué et m’ont amené à me poser des questions. En effet, sur cette album on trouve de la musique mais aussi des textes parlés et même des enregistrement sonores comme la première piste de l’album intitulé Sounds From The Jemaa El Fna, Marrakech. Il est alors difficile d’établir un réel lien entre les différentes œuvres, même si on peut penser qu’il s’agit d’une volonté de l’artiste afin de rassembler les différents aspects de sa vie d’artiste. Prise indépendamment du reste de l’album, je pense qu’on peut considérer ces six préludes comme une œuvre puisque le but principal de la musique classique est de faire apprécier au public son caractère esthétique.

 

 

 

 

 

 

 

3/ Liens vers d’autres œuvres

Je trouve qu’à première écoute, il est difficile de remarquer des différences entre les différentes pièces de musique classique composées pour piano, peu importe leur époque. Ainsi on pourrait rapidement faire le lien avec des œuvres plus connues que celle-ci. Cependant, comme il s’agit ici de six préludes différents joués à la suite sur cette piste de 6 minutes et 20 secondes, les temps de pause sont alors fréquents et font, à mon avis, perdre beaucoup de rythme à cet œuvre.

C’est en cela que l’on peut alors l’opposer à des œuvres plus connues, sans pour autant rentrer dans des détails artistiques complexes. Pour ma part, écouter du piano me fait généralement penser à mes œuvres préférées qui sont Moonlight Sonata de Beethoven (début 19ème siècle) et River Flows In You de Yiruma (21ème siècle). Dans le premier cas il s’agit d’un morceau assez long (environ 15 minutes), et même si les trois mouvements sont séparés par une pause, cela est bien moins fréquent que dans ce morceau regroupant les six préludes de Paul Bowles. La différence est encore plus importante lorsqu’on compare avec une œuvre plus récente comme celle de Yiruma. Même s’il s’agit d’un morceau relativement court, le rythme est plus rapide et donne une impression de continuité.

 

4/ Point de vue critique

J’ai finalement été déçu par cette œuvre qui m’avait au début attiré. En effet, j’ai trouvé que les nombreux temps de pause rendaient l’écoute moins agréable, de plus l’absence de lien au sein de l’album est assez décevante puisque cela complique la compréhension des objectifs de l’artiste.

Je pense que cela s’explique certainement par le fait que les préludes sont avant tout censés être des petits morceaux servant d’introduction. Ainsi, vouloir en faire une œuvre à part entière était peut être un pari risqué qui pour ma part ne m’a pas tellement plu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :