Lumière et compagnie

 

Sorti en 1995, Lumière et Compagnie est un long métrage documentaire de 88 minutes réalisé par un collectif de 41 réalisateurs.

 

 

L’idée de ce documentaire est simple, on propose à chacun de ces réalisateurs de classe internationale (David Lynch, Claude Lelouch, Spike Lee…) de produire un court métrage dans les mêmes conditions que Louis et Auguste Lumière à la fin du XIXème siècle. C’est-à-dire dans les conditions offertes par le cinématographe Lumière : Une image en noir et blanc, pas de son synchronisé, pas plus de 3 prises par séquence et une durée maximum de 52 secondes.

 

cinémato

Le cinématographe Lumière, permet à la fois de filmer et de projeter un film

En soit, des condition assez spartiates pour ces réalisateurs rodés à l’utilisation des moyens disponibles à la fin des années 1990 (prise de son synchronisée, post-production…).

 

La volonté principale de ce documentaire est de rendre hommage aux pères fondateurs du cinéma. Mais aussi de voir comment se débrouilleraient les maitres du cinéma contemporains s’ils étaient nés à l’époque des Frères Lumière. On obtient bien évidements des résultats très diverses, certains réalisateurs excellent dans cet exercice. On peut prendre l’exemple de Claude Lelouch qui nous propose de revisiter une scène de baiser :

 

 

Lelouch nous propose de retracer l’évolution des techniques cinématographiques par une élégante rotation autour des deux protagonistes. On voit passer, en arrière plan, une succession de réalisateurs, cameramen et techniciens de diverses époques. Le message de Lelouch dans cette vidéo est que malgré l’évolution technologique, le cinéma a toujours la même finalité : capturer et transmettre des émotions aux spectateurs. En effet, les protagonistes n’évoluent pas au cours de la vidéo contrairement à l’équipe technique.

 

Bien évidemment, on peut aisément rapprocher Lumière et compagnie de l’ensemble des œuvres de la fin du XIXème, début du XXème siècle, à cause du format des cours métrages. Certaines des vidéos se rapprochent vraiment du style de celle des frères Lumière, et peuvent nous rappeler par exemple la vidéo bien connue de l’arroseur arrosé :

 

L’arroseur arrosé :

 

Il y a aussi certaines vidéos hommages comme celle Pierre Lecompte :

 

 

C’est bien évidemment la version moderne de Arrival of a train at La Ciotat, où la locomotive à vapeur est remplacé par un TGV.

 

 

Ce qui m’a touché dans cette oeuvre, c’est l’hommage offert aux pionniers du cinéma qu’on peut y découvrir et plus particulièrement aux frères Lumières. Un quarantaine de réalisateurs ont réussi à créer ce documentaire touchant grâce à une multitudes de petites séquences de 52 secondes en noir et blanc. C’est un documentaire qui mérite vraiment le coup d’oeil.

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :