L’Art Thérapie

Si l’on mentionne parfois le nom du Marquis de Sade comme précurseur de la méthode – en raison des spectacles qu’il dirigeait, vers 1800, à l’asile de Charenton et qui attiraient le Tout-Paris avide de voir des aliénés en représentation –, on attribue plus sérieusement l’origine de l’art-thérapie au peintre anglais, Adrian Hill, qui en fit le premier l’expérience en 1940. Tuberculeux et placé en sanatorium, il entreprit, durant sa convalescence, d’entamer une flânerie sur papier qui, au grand étonnement des médecins, lui octroya un rétablissement rapide. « Lorsqu’il est satisfait, l’esprit créateur […] favorisera la guérison au cœur du malade », écrivit-il.

Ces dernières années, les médiations artistiques ont connu un essor considérable.

L’art thérapie et la médiation artistique consistent en un accompagnement de personnes en difficulté mises en position de création artistique. Ce travail subtil, souvent pratiqué en groupe, qui prend les vulnérabilités comme matériau, cherche moins à dévoiler les significations inconscientes des productions qu’à permettre au sujet de se recréer lui-même, de se créer à nouveau dans un parcours symbolique de création en création.

Les interventions d’artistes, de médiateurs artistiques et d’art-thérapeutes s’étendent désormais au champ social et permettent notamment de traiter le problème de la violence contemporaine.

Le cadre et le dispositif permettent à l’objet médiateur de présenter une portée thérapeutique.

I. Présentation générale de l’art thérapie

-L’art thérapie : avec quoi ?

L’art thérapie s’adresse à tous les arts sans exception qu’elle transforme en voies (de connaissance au sens large et de développement personnel). On peut distinguer quatre positions par rapport à l’être humain et aux objets inanimés :

* l’oeuvre n’est liée à l’homme qu’au moment de sa réalisation, elle en est ensuite détachée. L’homme peut s’effacer, partir, mourir, l’oeuvre faite de traces objectives et durables, le métaphorise : arts plastiques (peinture, sculpture) + photographie + cinéma + vidéo + écriture

Featured image   Featured image

Image gauche : Gestes de colère avec débordements de couleur.Incapacité de maîtriser ni le geste ni la peinture. En fin de séance, la patiente laisse quatre taches qui, selon elle, figurent des « sanglots rouges »

Image droite : Gestes de colère et représentation (spontanée) par des verticales et des horizontales d’une prison où un animal serait caché. La personne se souvient à ce propos qu’elle a été enfermée et attachée par une nourrice dans un lit cage toute sa petite enfance

* l’oeuvre nécessite la présence de l’homme pour exister. C’est lui qui dans un cadre artistique précis se métaphorise : “arts vivants” : théâtre + danse + gestualité + conte 

* Alliance voire fusion de la présence humaine et de celle d’une chose : marionnette + masques + maquillage par extension 

Featured image Featured image

Image gauche : Michel, 12 ans. Se décrit comme étant un monstre

Image droite : Masque réalisé dans l’atelier corps, langage, écriture de Martine Le Luel

* Traces impalpables, mises en oeuvre par l’être humain et pouvant être enregistrées : chant + musique

Nous venons de voir Avec quoi? Voyons maintenant avec qui ?

-L’art thérapie : avec qui?

L’art thérapie s’adresse à toutes les personnes en difficulté psychologique, physique, sociale, existentielle, par exemple :

-l’adolescent, en quête de son identité veut devenir Sujet de lui-même et de sa vie mais il est encore dépendant de ses parents; surtout il est l’Objet de la transformation de son propre corps.

-la personne handicapée physiquement condamnée à la monstration de son handicap.

-la personne âgée qui a la nécessité de reconstruction rétrospective de sa vie avant de la quitter.

-L’art thérapie : comment? Pour quoi ?

L’art thérapie n’est pas un arrêt sur image mais un processus dont on doit rendre compte dans la temporalité.

L’indication repose sur l’évaluation de la bonne distance, pour que la personne puisse se dire de façon travestie en s’échappant assez à soi-même sans pour autant se perdre de vue : c’est la stratégie du détour : 1) évite d’œuvrer dans un registre tabou, 2) n’attaque pas directement les symptômes, 3) respecte les défenses, 4) contourne les résistances, 5) élit une proposition thérapeutique qui rappelle indirectement les 3 dimensions précédentes → L’art thérapie est une recherche : proposer un cadre défini rigoureusement à l’intérieur duquel, grâce à la bonne distance, le sujet pourra effectuer un parcours symbolique thérapeutique.

Selon JP Klein, psychiatre, directeur de l’institut national d’expression, de création, d’art et de thérapie et fondateur de la Escuela des arteterapia (Barcelone) “L’art thérapie et la médiation artistique permettent un itinéraire métaphorique, la métaphore n’étant pas conçue comme une énigme à mettre à plat dans une rationalité, mais comme une étape de l’itinéraire.”

Dans la seconde partie de mon travail, j’ai décidé de développer un cas concret.

II. Cas particulier : Michel

Présentation du cas :

Michel, 7 ans et demi, a des difficultés scolaires (lent pour la lecture, confond les sons) mais surtout troubles du comportement. Il a “peur de tout”, en particulier de rester seul à la maison. Les parents se sont séparés à plusieurs reprises, la dernière fois il y a 2 ans. La mère garde ses 5 enfants mais les 2 aînés demandent à aller chez leur père suite à des “heurts verbaux” avec elle. Un 3eme qui a 12 ans et est violent avec les petits (menaces avec un couteau) rejoint ses aînés. Après ces départs successifs, la mère fait une dépression, arrêt de travail de 9 mois, reprise en mi-temps thérapeutique. Elle vit dans un foyer de femmes battues puis en appartement.

Michel en weekend chez son père lui dit avoir reçu une claque de sa mère car il avait jeté de la nourriture, ce qui entraîne un passage à l’acte immédiat du père, qui débarque, arme à la main chez sa femme qui appelle les gendarmes, cependant que Michel prétend n’avoir rien dit. L’enfant vu seul se renferme et refuse toute proposition faisant agir une force d’inertie, tête entre les mains.

La problématique qui se dégage est à la possibilité par une parole dite d’entraîner des actes graves : parole des aînés suivie de leur départ, parole de Michel suivie de violence.

Évaluation de la bonne distance, stratégie du détour :

1) évite d’œuvrer dans un registre tabou, ici l’appel à témoignage, 2) n’attaque pas directement les symptômes, ici les difficultés scolaires et orthophoniques, 3) respecte les défenses, ici son affirmation qu’il n’y est pour rien dans les passages à l’acte de ses parents, 4) contourne les résistances, ici le piège de la provocation à un bras de fer face à ses conduites d’opposition, ce qui est attendu de Michel et ne servirait à rien, 5) élit une proposition thérapeutique qui rappelle indirectement les 3 dimensions précédentes : déplacements du corps isolé et de l’espace monoparental en espace collectif, de la réalité à l’imagination, du langage récupéré dangereusement par les adultes en langage gratuit du monde traditionnel de l’enfance. Avantage groupe thérapeutique : on ne cherche pas à lui faire parler des intimités et des secrets + interaction avec d’autres enfants, Michel est ainsi protégé des manipulations des adultes

Pour conclure : 

Détournement de l’art. L’art thérapie apparaît souvent, en effet, comme une chance nouvelle d’accéder à ses sentiments et à ses émotions refoulés « parce qu’elle travaille dans le “mine de rien”, en utilisant une stratégie de détour, une ruse qui permet de contourner les résistances au changement », explique le Dr Jean-Pierre Klein.

Les arts n’avaient pas forcément pour vocation d’être transformés en voies de connaissance ou de développement personnel. L’art thérapie permet une épistémologie par la réflexion à laquelle elle oblige sur le sens de chacun de ces arts.

Remise en question du but de l’art. Pas seulement de distraire mais permet un véritable soin de personnes en difficultés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :