Description d’oeuvre, exposition à l’EJL, Delirium

Etude d’œuvre, exposition à l’espace Jean Legendre:

DELIRIUM

J’ai choisie de présenter Délirium, spectacle interprété par le Cirque du Soleil. C’est le premier spectacle en aréna produit par le Cirque du soleil, il a été conçu et mis en scène par Michel Lemieux et Victor Pilon pour la tournée Nord-Américaine de la compagnie en 2006. Ce spectacle est un mélange délirant de danse, chant, musique (remixe des musiques originales du Cirques du Soleil) et de projections visuelles impressionnantes. Délirium est un regroupement de folies où la danse, le théâtre et le chant se mêlent à des tableaux virtuels projetés sur les murs.

J’ai connu cette œuvre à l’espace Jean Legendre, au cours du festival « Les Composites » à Compiègne, où le thème principal était la 3D : « La 3D : rendre réel ce qui est virtuel ». J’ai choisi cette œuvre car je connais plusieurs spectacles du Cirque du Soleil et que je les apprécie, de plus les quelques scène du spectacle qui étaient projetées dans la salle d’exposition ont attiré mon attention. J’ai tout d’abord étais surprise par la mise en scène très particulière qui utilise énormément d’effets  virtuels comme pour nous montrer qu’il n’y a pas que dans la vie de tous les jours que le virtuel prend de plus en plus de place, dans l’art et les prestations telles que celles du Cirque du Soleil aussi.

Cette prestation me fait me demander si le titre et la mise en scène ont un lien avec la maladie neurodégénérative « Delirium tremens ». Cette maladie est un syndrome lié au sevrage d’alcool et entraine de graves hallucinations chez les malades, la plupart des scènes peuvent nous embarquer dans une sorte de délire, et certaines vont même jusqu’à reproduire certains des symptômes (certaines danses ressembles à des tremblements ou convulsions). On peut donc se demander si c’est un hasard ou si on cherche à créer un parallèle avec cette maladie, ou du moins ses symptômes, mais pour sevrer qui et de quoi ? Dans quel but ? Je pense qu’on dit de ce travail que c’est une œuvre car elle fait réfléchir, et à sa vue on se pose de nombreuses questions.

On peut rapprocher cette œuvre des autres spectacles du Cirque du Soleil qui mélangent toujours des disciplines différentes et ont souvent recours à des hologrammes ou des technologies avancée dans leur représentations. On peut aussi la rapprocher des autres œuvres présentées dans l’exposition puisqu’elles sont toutes liées par la même thématique.

Avec cette œuvre je me rends compte que l’art est en constante évolution au même titre que le monde qui l’entoure. Les avancées technologiques sont utilisées pour l’art et de ce fait art et technologies s’influencent en permanence, ce qui leur permet d’évoluer, et de changer notre conception du monde et donc de l’art.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :