DESPATCH

Capture

1/ Carte d’identité

Titre: DESPATCH

Auteur: Tama Art University and Tokyo University

Date de réalisation : 2014

Type d’œuvre : Installation

2/ Description

J’ai découvert cette œuvre dans l’exposition de l’espace jean Legendre. Cette œuvre est la première sculpture aérospatiale dans la série ARTSAT. Il s’agit d’un objet de 50*50*50 cm en dimensions avec un poids de 33 kg. Il a une forme hélicoïdale. Récemment, à partir de l’espace, le dernier signal de DESPATCH a traversé 4700000 kilomètres avant d’atteindre la Terre. Le DESPATCH est le premier satellite historique créé avec une technologie d’impression 3D. Sa forme est conçue par des artistes, donc, on peut dire qu’elle est à la fois une œuvre d’art et aussi un engin spatial.

 ARTSAT

Nous pouvons constater qu’il y a deux groupes d’experts de différents domaines impliqués la conception et la fabrication de satellites de le DESPATCH : un groupe d’expert en génie de fabrication de satellites et un autre groupe d’artistes. Le but est d’aider à construire un satellite et un univers qui est plus proche de notre vie quotidienne.

  artsat2-despatch-internal-structure

 Lorsque cette œuvre a été effectué par la conception d’imprimés 3D, il faut déjà prendre en compte la structure, les caractéristiques thermiques et électromagnétiques afin de vérifier l’efficacité du satellite avec un composant imprimé en 3D.

Le 3 décembre 2014, le DESPATCH a été mise en orbite de la Terre avec le lanceur H-IIAF26. Mais un mois suivant, l’DESPATCH arrête d’envoyer les signaux. En réalité, pour ce projet, il n’a jamais fait l’objet de ces signaux. Il s’ agit d’une mission de ce projet d’art est de créer « la sculpture dans l’univers », ainsi que la création de la poésie générative (generative poetry) », et de la transférer vers la Terre. Il est certain que l’équipe de développement espère également tester l’utilisation de composants imprimés en 3D. Il était très réussi dans ces deux domaines.

3/Liens vers d’autres œuvres

Le principe de fonctionnement de l’imprimante 3D est le même qu’une imprimante ordinaire. Il y a seulement un peu de différences dans les matériaux d’impression. Les matériaux d’imprimante ordinaire sont l’encre et le papier, mais les imprimantes 3D construisent avec du métal, de la céramique, de la plastique, du sable.

Lorsque l’imprimante est connectée à l’ordinateur, les contrôles informatiques peuvent stratifier les matériaux couche par couche, et éventuellement transférer les modèles de l’ordinateur vers la réalité.

 Capture1

Une maison avec une aire d’environ 1000 mètres carrés et un immeuble résidentiel de six étages ont été construits un Chine. Les murs sont imprimés par une grande imprimante 3D, avec une structure de fil de bois. Les matériaux d’imprimante sont fabriqués à partir de déchets de construction. Ces bâtiments construits avec la technologie d’impression 3D pourraient sauver 30% à 60% des matériaux de construction, réduire la durée de travail de 50% à 70%, économiser le travail des ouvriers de 50% à 80% et réduire les coûts de construction d’au moins 50%.

 Capture3

Le concepteur canadien Samuel Bernier utilise la technologie d’impression 3D pour concevoir une série de lustres. Grâce à ces œuvres, il a exploré la possibilité d’une fabrication de produits à faible coût filament deposit manufacturing (FDM) (FDM), et présente les grands avantages de petit l’imprimante 3D au bureau par rapport aux grandes imprimantes avec du matériel de soutien supplémentaire.

4/Votre point de vue critique

Capture4

D’après moi, plus l’efficacité de technologie d’impression 3D est élevée, plus le coût est faible. Donc cette technologie commencée à entrer dans les domaines des équipements aérospatiaux et médicaux. Certaines entreprises ont commencé produire en masse des imprimantes 3D, par exemple les entreprises CRP Italie et la Belgique Materialise emploient les concepteurs utilisant les systèmes d’impression 3D pour produire un grand nombre de meubles et autres petits objets.

Les consommateurs peuvent utiliser une imprimante 3D de bureau sans expérience de programmation. Les prix ne sont pas beaucoup plus élevés que celui d’un ordinateur de bureau. Ils sont principalement utilisés pour produire des petits objets comme une coque de téléphone mobile et des bijoux. Ils sont de plus en plus populaires, surtout pour les concepteurs.

Selon moi, les coûts de l’imprimante 3D vont continuer à diminuer avec la vitesse et l’exactitude de l’imprimante 3D augmentant. Les imprimantes 3D peuvent non seulement créer de nouvelles productions, mais peuvent aussi être utilisées pour reproduire des productions existantes qui sont perdues ou endommagées. Enfin, les machines d’impression 3D pourraient se propager à toutes les villes, tout le monde pourraient obtenir leurs produits personnalisés, ou réparer leurs produits endommagés.

Mon point de vue à long terme, la technologie d’impression 3D n’est pas la seule technologie que les concepteurs ont besoin de maîtriser, parce que la technologie 4D arrive dans quelques années. Les chercheurs du MIT expérimentent avec de nouveaux matériaux qui peut changer leurs formes et d’autres caractéristiques en fonction de l’environnement. Ensuite, serait-il la technologie 5D?

LI Wangfan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :