Whose Utopia

20141115105437_8281

1/ Carte d’identité

Titre : Whose Utopia

Auteur : CAO Fei

Date de réalisation : 2006, exposition de 1 Septembre à 8 Octobre, 2011

Type d’œuvre : Video

Circonstances de sa première apparition / création :

2/ Description

J’ai découvert l’œuvre Whose Utopia sur le site UbuWeb dans la catégorie « video ». Cette œuvre est réalisée par une artiste chinoise CAO Fei. J’ai choisi cette œuvre car la vie de cette artiste et sa connaissances sur les réseaux sociaux en chine sont plus proches de ma vie. En effet, CAO Fei est une artiste très connue en chine. Surtout ses vidéos qui fusionnent des documentaires avec le surréalisme, l’esthétique et les commentaires des réseaux sociaux reflètent les développements de l’économie et la productivité de la Chine. Le titre de cette œuvre Whose Utopia est déjà une question. Qu’est-ce c’est l’Utopie ? Est-ce que tout le monde a besoin d’Utopie ?

Ce travail de 20 minutes est un produit de la collaboration avec les ouvriers de l’usine d’industrie Oshram dans la région du River Delta, qui connaît aujourd’hui un fort développement économique. Cette vidéo est divisée en trois parties : l’imagination du produit (Imagination of produit) ; le conte de fées d’usine (Factory fairytale) ; Mon avenir n’est pas un rêve (My future is not a dream).

  • Partie I L’Imagination du produit (Imagination of produit)

Dans la première partie, l’artiste a passé 10 minutes et 30 secondes de temps de nous montrer le fonctionnement des machines d’usine et comment les ouvriers travaillent. L’environnement est entièrement rempli par un son monotone – le bruit continuel produit par les mouvements répétés dans les chaînes de fabrication.

  p201095640-18

Imagination of produit

  • Partie II La conte de fées d’usine (Factory fairytale)

Dans cette partie, le vidéo nous présente qu’il y a des « rôles imaginaires » dans l’usine très affairée : une fille et un garçon dansent Peacok ; une fille danse le ballet avec des ailes ; un homme âgé danse comme s’il marchait dans l’espace ; un garçon joue de la guitare. En réalité, ils sont des ouvriers et des techniciens dans l’usine. Par contre, ils ont des vies riches et variées dans leurs cœurs.

  p201095640-17Factory fairytale

  • Partie III Mon avenir n’est pas un rêve (My future is not a dream)

Dans la troisième partie, CAO Fei filme presque tous les ouvriers dans l’usine. Nous pouvons observer que les ouvriers sont pour la plupart des jeunes dans leur vingtaine. Ils portent des vêtements sur lesquels il est écrit «  mon avenir n’est pas un rêve » avec un visage qui arbore une expression austère et ferme.

 p201095640-19

My future is not a dream

3) Liens vers d’autres œuvres

CAO Fei est né et a grandi à Guangzhou dans les 20 dernières années du 20e siècle. A ce moment-là, la société du sud de la Chine se développe très rapidement, ce qui influe inévitablement sur la jeune fille sensible et calme. D’une durée longue, son matériel créatif vient de la région du River Delta. Elle a apportée l’idée de développement dans la région du River Delta à son projet «Second Life». Elle essaie de créer un art surréaliste au stade du «Second Life». La «seconde vie» dérive de nombre de ses œuvres, mais ils ont été difficiles à analyser par la méthode traditionnelle comme les œuvres d’imagerie. Les travaux discutent effectivement des relations floues entre la réalité et la virtuelle.

2007-Invitation_RMB-City_Art-Basel-Miami

La construction de RMB City (RMB ville) est ce que Cao Fei explore le monde réel. Dans le vidéo, nous pouvons voir des célèbres constructions chinoises : la place Tiananmen, l’Oriental Pearl Tower, la construction CCTV, le Nid d’oiseau, les Héros du Peuple Monument, mais ils sont combinés de manière irrévérencieuse. Les buts initiaux des constructions sont modifiées : la place Tiananmen est devenue un bain, le nid rouillé est trempé dans l’eau, la construction CCTV est suspendu et brave la fumée, une énorme roue de bicyclette devant la place Tiananmen est devenue un paysage magnifique…… malgré toutes les choses dans la vidéo peuvent trouver directement correspondance dans la réalité, c’est à la fois une réalité mais qui n’équivaut pas à la réalité.

 4) Votre point de vue critique

Pour moi, cette œuvre Whose Utopia se concentre sur l’industrialisation de la Chine dans les villes et les usines qui produisent des productions. Son œuvre a un message social et moral, combinant le rêve et la réalité des jeunes ouvriers, qui sont perdu dans les mondes virtuels, le ‘Second Life’ intérieur, et l’environnement socio-économique de la Chine aujourd’hui. Pour les travailleurs au fond de la mondialisation économique, il existe des contradictions entre les attentes de son rôle et la réalité des vies en chine. Pendant les 20 dernières années du 20ème siècle, les développements de la chine ont été très rapides, surtout dans la région du River Delta. Cela conduit une part de personnes à devenir riche. Donc les jeunes ont des rêves après avoir vu des vies variées. Mais en réalité, pour raisons familiales ou personnelles, ils ne peuvent pas réaliser ces rêves en ce moment et ils peuvent seulement poursuivre leurs rêves dans l’usine comme ouvrier.

LI Wangfan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :