Imaginary Landscapes, 1. John Cage

john-cage-cheap-imitation-1977

Carte d’identité :

Imaginary Landscape est une œuvre de John Cage, compositeur américain,et artiste en de nombreux domaines. Celui-ci réalise cette œuvre en 1939 à Seattle au Cornish College of the Arts. Cette œuvre marque un grand tournant dans l’univers musical de l’époque. En effet, c’est la première pièce de musique électronique vivante ( la musique n’est pas préenregistrée en studio mais exécutée en direct). Cage combine ici l’emploi de deux phonographes avec un piano et une cymbale, ainsi, l’œuvre doit être interprétée par un quatuor. Imaginary Landscape constituera par la suite un ensemble de 5 compositions qui s’étaleront de 1939 à 1952 ( Imaginary Landscape 1 à 5), chacune comporte des instruments différents et une ambiance bien particulière.

Description :

Après de longues minutes à hésiter sur ubuweb en raison de la grande quantité d’articles j’ai finalement décidé de m’engager vers la partie sonore du site pour y trouver des artistes inconnus. Après de nombreuses écoutes je suis tombé plus ou moins par hasard sur cette œuvre qui m’a tout de suite interpelée par son aspect psychadélique. En effet lors de ma première écoute j’ai dû m’arrêter à plusieurs reprises pour pouvoir l’écouter convenablement, la façon dont elle est construite a suscité de nombreuses émotions et m’a rendu mal à l’aise par moments. C’est cet ensemble d’émotions qui m’a poussé à choisir cette œuvre, en effet il est rare d’être sujet à de telles sensations en écoutant un extrait sonore, de plus, pratiquant moi-même plusieurs instruments et composant aussi, je suis très étonné de voir comment l’auteur choisit d’employer les différents instruments.

Liens vers d’autres œuvres :

Je serais tenté de rapprocher cette œuvre de plusieurs œuvres que j’ai étudiées auparavant entre autre Déserts de Varèse. Le compositeur utilisait les différents instruments à sa disposition en jouant sur les fréquences : un premier instrument jouait selon une certaine fréquence et lorsque celle-ci évoluait d’autres instruments prenaient le relai en créant une continuité dans la variation des fréquences, la musique était presque travaillée en tant que mathématique. C’est dans un contexte d’expérimentation que je lierais ces deux œuvres. Je serais aussi inspiré de rapprocher Imaginary Landscapes à certains passages de Atom Heart Mother de Pink Floyd qui, en plus de l’ambiance psychédélique, font intervenir de nombreux collages sonores et d’expérimentations sonores.

Point de vue critique :

Rien que par son titre, nous pouvons déjà nous attendre, avant même une première écoute, à une ambiance bien particulière. En effet, lorsque nous observons un paysage nous pouvons nous attarder sur de nombreux éléments tels que les couleurs, les éléments qui le composent, les émotions qui nous traversent ou encore tout simplement l’espace où nous nous trouvons. Imaginary Landscape répond à chacun de ces critères. Ainsi, les différents instruments, si l’écoute est réalisée avec un matériel adéquat, emplissent l’espace sonore et nous nous trouvons plongés dans un ailleurs totalement psychédélique et empli de sons qui nous arrivent de partout.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’attarder à analyser chacun des autres extraits qui composent l’œuvre que j’ai choisie cependant chacun semble tout aussi travaillé et tout aussi intéressant que celui-ci. Les ambiances, sans sortir totalement du registre, semblent différentes mais chaque partie de l’œuvre semble animée par une même volonté de nous plonger dans un monde différent.

Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :