M. Lemieux et V. Pilon : L’art 4D

imageUne grande partie du festival Les Composites à l’espace Jean Legendre est consacré aux œuvres de Michel Lemieux et Victor Pilon. Leur projet artistique consiste au mélange de tous les arts scéniques tels que le théâtre, la poésie, la danse, le cinéma et la musique, tout en utilisant abondamment les nouvelles technologies. L’absence de frontière marquée entre ces différents arts et techniques permet une création de spectacles multimédias, revêtant l’aspect de territoires oniriques. Il est expliqué qu’ils cherchent à créer entre réel et virtuel grâce aux arts numériques (projections, hologrammes en interactions avec les acteurs) afin d’explorer toutes les possibilités de représentation scénique et de jouer sur les perceptions et le rapport à l’inexplicable. En effet, dans les extraits présentés, les projections représentaient souvent des morts et des fantômes, conférant à l’ensemble un côté effrayant et surnaturel. De plus, la plupart des œuvres présentées étaient des adaptations de tragédies antiques, comme « Orféo », « Icare », ou des pièces plus contemporaines, comme « Anima » ou « Grand Hôtel des Étrangers ».

Parmi les huit œuvres présentées, celles qui m’ont le plus marqué sont « Anima », dont un extrait était diffusée, et « Delirium » en collaboration avec le Cirque du Soleil.

La première pièce « Anima », produite en 2002, m’a interpellé pour son côté scientifique. Elle met en scène les analyses sociales de l’anthropologue et zoologue britannique Desmond Morris. La pièce illustre une troupe d’artistes en proie à leurs souvenirs. Le mélange des acteurs en chair et en os et des projections virtuelles (projetées en temps réel) permettent de mettre en tension les thèmes du corps et de l’âme, de la biologie et de la technologie, de l’immédiat et du souvenir ainsi que du réel et du rêve.

La deuxième pièce « Delirium » produite en 2006, m’a intéressé pour la collaboration des deux metteurs en scène avec la troupe du Cirque du Soleil. Cette troupe d’origine canadienne et spécialisé dans le spectacle de cirque contemporain (sans animaux et en insistant sur le jeu des comédien), emploie 1300 artistes dans le monde, ayant une vingtaine de spectacles à son actif. L’association de Michel Lemieux et Victor Pilon et du Cirque du Soleil donne naissance à un spectacle haut en couleur mélangeant théâtre, musique, danse, performances acrobatiques, cirque et projections multimédia. L’histoire de Bill, un citadin perdu dans son conformisme et confronté à des personnages qui cherchent à lui éveiller les sens, eue un succès mondial pendant près de 2 ans.

Ces deux œuvres, pour le moins opposées, représentent bien le panel des productions de M. Lemieux et V. Pilon. En cherchant à toujours exploiter les nouvelles technologies et les nouveaux arts numériques, les deux metteurs en scène ont créé un nouveau genre scénique qu’ils qualifient d’ « art 4D » qui leur permet d’explorer les relations entre le corps humain et son esprit.

Pauline Mandon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :