Présentation de l’oeuvre: The first thousand numbers classified in alphabetical order, LESOURD, MASSET, MARCOULT

Présentation de l’oeuvre:

Featured image

Titre : The first thousand numbers classified in alphabetical order

Auteur: Claude Closky

Date de réalisation : 1989

Support : Livre de 12 pages au format 21 x 15 cm, technique d’impression classique, noir et blanc.

(NB : existence d’autres formats d’impression, et d’autres supports notamment électroniques).

Nous avons découvert cette œuvre sur UbuWeb lors du 1er TD d’AR03. Nous ne connaissions a priori rien ni sur l’artiste, ni sur l’œuvre en elle-même. Nous pouvons donc parler d’une réelle « découverte ».

Notre première réaction a été la surprise. Puis nous avons été dubitatifs car le contenu et la forme de l’œuvre sont particuliers. Cette œuvre nous a fait rire : notre choix était fait ;

Pourquoi une telle réaction face à cette œuvre ?

L’œuvre est composée de tous les nombres entre 0 et 1000, écrits en toutes lettres et classés dans l’ordre alphabétique. Le principe est simple et quasiment enfantin. Le contenu, de taille importante, est presque réduit par la simplicité du concept. On se demande si l’artiste a vraiment tapé chacun des mots ou s’il a eu recours à une aide extérieure (informatique ou assistants).

Notre réaction suivante a été de savoir s’il y avait un message, une revendication, une idée derrière cette œuvre. Car il semble qu’il s’agisse d’une œuvre conceptuelle, c’est-à-dire que ce qu’on a envie d’analyser en premier c’est l’idée dans son essence et non la structure de l’œuvre comme pour une peinture par exemple.

Après réflexion, nous nous sommes rendu compte que nous n’avions pas lu toutes les pages : en effet, nous comprenions le concept seulement à la lecture du titre, on s’arrête à la deuxième page, pour certains la lecture ne va pas au-delà de la deuxième ligne. Pourtant, lu à haute voix, cette œuvre peut être rapprochée de la poésie sonore qui s’intéressait aux sons. On peut aussi imaginer que l’esthétique d’une page peut être intéressante : avec la répétition d’une lettre par exemple.

Cette œuvre fait partie d’un ensemble cohérent avec ses autres œuvres proche d’une classification de tout pouvant aller jusqu’à l’absurde, comme par exemple Couché sur le ventre. Par ailleurs le langage semble l’instrument qu’il utilise le plus et qui a le plus de liens direct avec les matériaux qu’il utilise : images, textes, chiffres, et les sons prélevés dans notre environnement. Elle s’inscrit dans l’art conceptuel et peut donc être rapproché à toutes les œuvres de ce domaine. Cette œuvre peut aussi être associée au auteur qui s’impose des contraintes d’écriture comme inspiration : on citera notamment George Perec et Raymond Queneau.

On peut parler d’une œuvre d’art car elle nous fait réfléchir .

Laure LESOURD, Pierre MASSET, Juliette MARCOULT.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :