« The Artist » de David Shrigley (2012)

« The Artist » de David Shrigley (2012)

Cette vidéo « noir et blanc » est composée de dessins créés par Shrigley puis animés par James Newport, comme le reste de ses œuvres animées. D’une durée de 2’24’’, cette vidéo présente un artiste peintre en train de représenter une femme nue à partir d’un modèle.

Cette œuvre a su retenir notre attention grâce à sa simplicité et son accessibilité. En réalité, le titre nous a de suite inspiré car nous avons fait directement le lien avec le film qui a valu un oscar à Jean Dujardin. Cependant, le seul point commun entre ces deux œuvres est le « noir et blanc ». Le premier visionnage nous a incité à regarder la vidéo de nouveau pour mieux cerner le message véhiculé par l’artiste. En plus de cette vidéo, nous nous sommes tournés vers le site de l’artiste ainsi qu’un article du Guardian (en lien ci-dessous). Le titre de son manifeste « Weak messages create bad situations » illustre bien la philosophie de l’artiste.

(Article du Guardian, consulté le 13/03/15 : http://www.theguardian.com/artanddesign/2014/nov/13/david-shrigley-ngv-melbourne-interview )

(Site de Shrigley : http://www.davidshrigley.com/ )

Pour en revenir à la vidéo, les premiers traits de l’artiste représentent la poitrine de la jeune femme, mettant en exergue la caricature de l’artiste selon Shrigley. Le reste de la vidéo nous présente l’œuvre du peintre comme une simple copie du modèle jusqu’au moment où il modifie la réalité en faisant sourire le modèle alors que celle-ci laisse paraître une mou tout au long de la vidéo. D’un point de vue général, l’attitude du peintre est aussi comique. Il arrive, peint le modèle présent et s’en va. Aucune interaction entre les deux êtres humains ne ressort. De nouveau on retrouve l’idée de moquerie des travaux de Shrigley. En effet en consultant son site personnel, on se rend compte que l’ensemble de son œuvre est axée sur l’humour noir et la critique sans être non plus dans l’excès.

Le message de Shrigley est ainsi bien illustré par cette vidéo, il est vrai qu’il cherche à ce que ses œuvres soient sujettes à controverse mais aussi compréhensibles et accessibles par tous sans bagage culturel. C’est pourquoi sur UBUWEB la vidéo se suffit à elle-même et n’est accompagnée d’aucun commentaire. Selon Shrigley, ce qui fait de ses travaux des œuvres, sont les interprétations que chacun peut en faire. Même si à première vue, l’ambiance dégagée nous laissait envisager une vidéo plus comique, le fait que cette vidéo nous ait transmis un message permet de l’assimiler à une œuvre. Selon nous, c’est l’une des caractéristiques de l’Art que de faire passer des messages.

Guillaume Dendievel & Alexis Madamour

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :