ARCHITECTURE – LA RECONVERSION INDUSTRIELLE

INTRODUCTION

 

En architecture, ce que l’on appelle reconversion industrielle est la conversion d’un bâtiment d’une utilisation à l’origine industrielle à une autre utilisation. Elle traite donc d’un patrimoine industriel dont l’utilisation a pris fin. Les bâtiments rénovés subissent des transformations plus ou moins importantes dans le but de les adapter au paysage environnant actuel ; on cherche à les moderniser. On peut alors se demander en quoi et comment un bâtiment ayant eu une fonction uniquement industrielle peut-il devenir une œuvre d’art.

VUE-BUProjet de reconversion de la halle industrielle Pajol en centrale solaire (Paris)

HISTORIQUE

 

Des projets de reconversion industrielle ont commencé à voir le jour dans la fin des années 1990, début des années 2000, lorsqu’on s’est demandé ce qu’on allait faire des friches industrielles dans les régions où l’industrie s’est arrêtée.

Naturellement, la reconversion est une pratique courante dans des ex-pays ou régions industriels où de nombreuses manufactures ont cessé de fonctionner et ont été laissées abandonnées.

Ces manufactures en question ont en général été construites dans un style dit industriel pendant la période d’industrialisation, c’est-à-dire principalement au 18ème et 19ème siècle, bien que d’autres datent aussi du 20ème siècle.

Roubaix, Usine Roubaix, Usine Allart Bd GambettaUsine Allart, Roubaix

Le style architectural industriel se caractérise par l’utilisation de la brique, du métal comme  principaux matériaux.

Il faut savoir que le but de la construction de ces usines n’était pas esthétique. On peut illustrer ce type d’architecture par la maxime « la forme suit la fonction » que l’on attribue à Louis Sullivan, architecte fonctionnaliste, le principe du fonctionnalisme étant que l’apparence d’un bâtiment doit découler de sa fonction.

Un exemple de bâtiment fonctionnaliste:

corbup La Cité Joyeuse (Marseille), Le Corbusier

Pour revenir à l’architecture des manufactures, le côté fonctionnel l’emportait donc sur le côté esthétique. Les architectes construisaient selon le besoin et la fonction de l’usine et les formes découlaient ainsi impératifs de l’industrie. Ces bâtiments présentaient donc pas ou peu d’ornements.

Lorsque l’industrie s’est arrêtée dans ces régions, ces usines ont cessé de fonctionner. Certaines ont été détruites, certaines laissées abandonnées. Et bien que l’œil s’habitue avec le temps à ces usines qui se dégradent au milieu d’un paysage qui évolue, il faut au bout d’un moment faire quelque chose. Alors, détruire ou reconvertir ?

 

POURQUOI LA RECONVERSION ?

 

On peut se demander  quel est l’intérêt de reconvertir un bâtiment plutôt que de le détruire car il est vrai que raser revient beaucoup moins cher. Pour le patrimoine ?

Ce que les architectes cherchent, en reconvertissant ces bâtiments, c’est à garder la mémoire d’une ère industrielle révolue qui a marqué l’histoire. Par exemple, la révolution industrielle en Angleterre au 18ème siècle à été la source de sa puissance économique d’aujourd’hui, ce qui explique le grand nombre de bâtiment anciennement industriels qui ont été rénovés dans le but de conserver ces morceaux d’histoires.

De plus, certains bâtiments, atypiques, appartiennent à un patrimoine classé qu’on ne peut détruire. Ils peuvent présenter des originalités esthétiques. Il arrive donc que des bâtiments industriels présentent des caractéristiques uniques. Parfois, on ne détruit pas un bâtiment aussi parce qu’il participe à l’harmonie du paysage.

Tous les projets de reconversion sont différents. Certains architectes choisissent d’opérer une restauration partielle, d’autres de reconstruire. De plus, la structure du bâtiment peut être modifiée comme laissé intacte, à l’inverse de l’intérieur. Et puis, certains projets prévoient des extensions au bâtiment originel, celles-ci étant souvent construites dans un style plus contemporain pour intégrer le bâtiment au paysage.

En général, de nouveaux services prennent place dans ces bâtiments reconvertis. Ainsi, d’anciennes usines deviennent des lofts, des galeries marchandes, des musées ou encore des galeries d’art, etc.

Le but recherché dans la reconversion industrielle en architecture est que les bâtiments recyclés portent une trace de leur ancienne fonction. Les architectes accordent donc une grande importance à la conservation des éléments caractéristiques comme la forme, les volumes, les matériaux, les caractéristiques originales, souvent redondantes, comme des cheminées, des installations industrielles, etc. Ces éléments ne doivent cependant pas gêner la nouvelle utilisation mais rehausser la valeur du bâtiment.

 

UN EXEMPLE : LA TATE MODERN ART GALLERY (LONDRES)

 

La galerie d’art de la Tate Modern, à Londres, réhabilitée en 2000 par les architectes suisses Herzog et de Meuron, était anciennement la centrale électrique de Bankside. Cette centrale, dessinée par l’architecte Giles Gilbert Scott et construite en 1891, était fermée depuis 1981 à la suite de la crise du pétrole.

La mission des architectes chargée de la reconversion du bâtiment était de valoriser l’image d’un passé industriel tout en éliminant les éléments encombrants.

On peut remarquer que la conservation est remarquable ; on n’observe pas de changements vu de l’extérieur, à l’exception d’une verrière ajoutée sur les deux derniers étages. Les travaux se sont surtout déroulés à l’intérieur, qui a complètement changé. Cependant, les structures métalliques, les matériaux et le volume monumental de la turbine hall, salle des turbines, ont été conservés. De plus, une extension ultramoderne est en construction à l’arrière de l’ancienne centrale.

Capture plein écran 07062015 191937.bmpTurbine Hall, Bankside Power Station/Tate Modern

Les architectes ont tenu à garder les proportions gigantesques du bâtiment pour mettre en avant l’aspect magistral de la centrale électrique de Bankside.

Cette rénovation est une création artistique dans le sens où on a voulu rendre beau un bâtiment qui n’y était pas destiné. Les architectes ont opéré d’une véritable recherche artistique, que l’on observe notamment dans la recherche de formation d’une croix qui serait formée par le croisement de la tour, très haute, et de la verrière, très allongée. Les architectes expliquent qu’ils ont voulu créer « un site pour l’art » : une œuvre d’art qui abriterait des œuvres d’art.

TateMoern1536LSTate Modern Art Gallery

CONCLUSION

 

Un bâtiment à la base purement technique peut donc devenir beau grâce à des transformations visant à le moderniser. Cependant, une condition importante s’impose : la conservation des éléments qui caractérisent sa fonction d’origine. En effet, la reconversion industrielle n’a pas d’intérêt si elle ne met pas en valeur le passé du bâtiment. On peut donc penser que c’est l’historique du bâtiment qui le rend beau. On apprécie donc ce recyclage créatif, comme est également appelée la reconversion, car il illustre un passé dont il faut se souvenir avec une modernisation qui rattache le bâtiment au présent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :