PRESENTATION VERMIBUS

INTRODUCTION

Cet exposé présente l’artiste Vermibus. Son travail évoque principalement trois thèmes : l’art, la publicité et les contestations. Nous avons découvert cet artiste dans l’émission « L’œil de Link » sur Canal +. Son concept est d’emprunter des affiches publicitaires pour en faire des œuvres d’art.

Vermibus-pub-détournement-dissolvant-parfum

DESCRIPTION

L’identité de l’artiste est secrète, seul son pseudonyme est connu : « Vermibus ». C’est un street artiste et activiste espagnol qui vit à Berlin. Il a travaillé dans la publicité mais il connait une rapide désillusion dans ce milieu de l’hyper-beauté. Ses deux projets principaux sont : « Dessolving Europe » et « No Add ».

Ses œuvres sont exposées dans la rue, ce qui les rend éphémères et illégales. Pour ce faire, il déguuise d’abord en agent de maintenance, afin de ne pas éveiller la suspicion des passants. Ensuite, il vole l’affiche et en utilisant des solvants il la modifie, avant de la remettre dans la rue.

Les couleurs sont généralement assez sombres. On observe un effet de flou. Le rendu est assez morbide et presque macabre. Les surfaces modifiées sont grandes et le logo disparait la plupart du temps. Les visages sont à peine reconnaissables.

Son œuvre est une démarche anti-publicité. Il remet en question l’idéal de beauté et l’espace publique, souvent saturé par les affiches.

Loverdose

CONTEXTE

La publicité dans la mode et les cométiques est un milieu très exigent. L’apparence est primordiale. L’influence sur les consommateurs est très importante. L’objectif de l’artiste est de changer le message initial : son œuvre est un support de revendication, le but primaire de la publicité est perdu puisqu’elle ne sert plus à faire vendre, mais à faire réfléchir.

En exposant l’affiche après un certain temps, il rend les affiches plus difficiles à reconnaitre. Il déplace également les affiches de villes en villes. Cela conduit à une délocalisation physique et temporelle. En choisissant des affiches sur les abris bus et dans le métro, il maximise l’impact qu’on aura son œuvre puisque la publicité est banale dans ces lieux. L’étonnement d’un large public, d’origine sociale variée, sera d’autant plus grand.

INTERPRETATION

L’artiste veut choquer et de provoquer la réflexion sur l’influence de la publicité et sur les critères de beauté imposés par l’industrie de la mode et des cométiques. La démarche est l’inverse de celle des sociétés qui utilisent, souvent trop, des logiciels de retouches photo afin de rendre les égéries parfaites et sans le moindre défaut. Son travail revoit à la question du beau : est-ce une valeur universelle ou suggestive ?

vermibus_2

CONCLUSION

Le travail de Vermibus interpelle et fait réfléchir. Ses deux axes sont :

  • La contestation de la publicité : en remettant en cause notamment son influence, son caractère manipulatoire et aussi la pollution visuelle qu’elle engendre.
  • La question du beau : souvent dicté par l’industrie de la mode et des cosmétiques.

Malgré la volonté de détériorer les photos, on remarque une certaine esthétique. Les égéries ne sont plus utilisées comme support marketing mais comme support de contestations.

On peut s’étonner que Vermibus utilise également des techniques promotionnelles similaires aux grands groupes de publicité : logo, vidéo promotionnelles … Pour transmettre son message, il utilise des moyens proches de ceux qu’il critique.

On peut rapprocher son œuvre de celui d’Etienne LaVie qui remplace des affiches publicitaires par des reproductions de tableaux classiques à Paris.

Camille DRESSE // Quentin CHICHERY

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :